Tout savoir sur les éco-quartiers : définition, avantages et inconvénients

Le concept de l’éco-quartier est tendance et de plus en plus fréquent : apprenez ce qui se cache sous cette notion, quels avantages il offre et quels sont ses points faibles les plus importants.
Mardi 06 octobre 2020
eco quartier lotissement vannes perion
Si vous recherchez un lotissement à Vannes ou dans les environs vous avez déjà dû voir la mention “éco-quartiers” apparaître sans en connaître certainement tous les détails. 
 
Voici donc l’occasion d’en apprendre plus sur les éco-quartiers, leur définition et raison d’être ainsi que leurs avantages et inconvénients. Vous pourrez alors décider s’ils correspondent à ce que vous cherchez !
 

Qu’est-ce qu’un éco-quartier ?

Un éco-quartier a été défini comme un projet d’aménagement urbain qui doit respecter à la fois les principes du développement durable et en même temps les caractéristiques de son territoire. Il est avant tout un quartier conçu pour et avec les citoyens.
 
La notion d’éco-quartier peut s’appliquer aussi bien à des projets urbains neufs ou de renouvellement, des projets de rénovation de quartiers sensibles, ou même des opérations qui sont situées en zones urbaines, péri urbaines ou rurales. 
 
La place des espaces verts et des transports collectifs doit être prépondérante, et le recyclage des déchets ou la préservation des ressources en eau doivent être traitées de façon prioritaire. 
Bien sûr, les solutions utilisant les énergies renouvelables doivent être privilégiées comme l’emploi de chauffe-eau solaire, de réseaux de chaleur, de chaudières à bois collectives ou individuelles ou encore de la géothermie.
 
Les bâtiments doivent être à minima passifs en termes de bilan énergétique : ils doivent donc produire au moins autant d’énergie qu’ils en consomment.
 
L’habitat peut être collectif comme individuel et doit être construit avec des matériaux durables et écologiques. La plupart des projets d’éco-quartier intègrent aussi des bâtiments ou des locaux pour des commerces ou des services. 
 

Les avantages des éco-quartiers

Les éco-quartiers combinent de nombreux avantages dus à leur orientation écologique et leur conception pensée pour le bien-être des habitants :
 
Un habitat avec un vrai confort thermique : la notion de bâtiment à minima passif en énergie est un point très fort des éco-quartiers et donnent des maisons plutôt agréables à vivre en termes d’isolation, peu gourmande (ou pas du tout) en énergie et donc économiques sur le long-terme.
 
Un cadre de vie agréable : les éco-quartiers mêlent végétal et habitat, et sont des endroits généralement assez préservés des inconvénients de la vie urbaine ou périurbaine.
 
Une infrastructure bien pensée : les éco-quartiers doivent intégrer commerces, services et surtout transports collectifs rendant la vie plus pratique et plus simple.
 
Un cadre qui favorise le lien social : les espaces communs, les liaisons piétonnes, les zones de verdure et de jeux pour les enfants favorisent le lien social et une vie de quartier qui ressemble un peu à celle des villages d’autrefois où tout le monde se connaissait !
 

Les inconvénients des éco-quartiers

En revanche, les éco-quartiers présentent quelques inconvénients qu’il vaut mieux connaître et mesurer avant d’y investir : 
 
Le prix : les aménagements minimums et le cahier des charges des éco-quartiers les rendent inévitablement plus coûteux. Bien sûr, les économies réalisées aident à amortir cet investissement au fil des ans, mais le surcoût initial reste toutefois un véritable écueil de départ pour certaines personnes qui voudraient investir dans de tels projets.
 
La concertation imposée par le vivre ensemble : non seulement les éco-quartiers imposent des règles assez strictes mais vous n’avez pas vraiment la liberté de modifier votre maison ou votre appartement comme bon vous semble. 
Tout projet doit passer par l'assentiment collectif et cette manière de faire peut rebuter certaines personnes.
 
Des quartiers qui peuvent être figés dans le temps : la non-possibilité de modifier rapidement le cahier des charges d’un éco-quartier peut être un handicap. 
Les technologies et les modes évoluent vite et les éco-quartiers pourraient se retrouver bloquées avec des technologies dépassées ou des modes de fonctionnement pas assez souples pour s'adapter rapidement.
 
Lire aussi :
 

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus Accepter